fbpx

La finale FEED Racing, mode d’emploi

La finale FEED Racing approche. Depuis les premiers stages de pilotage mi-avril dernier, les candidats ont franchi une à une les étapes, pour se qualifier pour la grande finale.

En voici le mode d’emploi, décrypté par Patrick Lemarié, cofondateur de FEED Racing.

  • La pré-finale de repêchage / 9 novembre

C’est la surprise du concours. En raison de certaines circonstances particulières, FEED Racing a décidé de procéder à un repêchage de quatre pilotes éliminés en demi-finale, afin d’offrir à l’un d’entre eux un ticket pour la finale. “Le jour de la demi-finale,” explique Patrick Lemarié, “les conditions météos étaient changeantes, avec de la pluie le matin et une piste sèche l’après-midi. Au regard des écarts serrés sur le sec et de certaines performances montrées sur piste humide, Jacques et moi nous sommes dit qu’il fallait donner une nouvelle chance à un des éliminés. Faire une finale à 9 n’étant pas possible, on a donc gardé nos 5 qualifiés et on a choisi d’organiser une pré-finale pour les 4 éliminés. Au vu des différents stages, ils le méritent clairement.”

Les quatre chanceux s’affronteront lors de trois séries en piste. Le matin, 10 tours en vieux pneus ; et l’après-midi, deux fois 7 tours en pneus neufs. Décidera du vainqueur de la pré-finale le pilote ayant réalisé la meilleure moyenne des trois meilleurs tours de la meilleure série. Il rejoindra alors les 5 autres finalistes déjà désignés.

  • Le moulage du baquet des finalistes / 10 novembre

Les 6 finalistes auront le droit de mouler leur baquet dans leur F4, afin d’être préparé au mieux pour la finale.

  • L’avant finale / 11 novembre

La veille de la finale, les 6 finalistes découvriront… le tracé F1 du circuit de Magny-Cours. “C’est l’originalité de notre Volant,” reconnaît Patrick Lemarié. “Normalement, un Volant a lieu de bout en bout sur le même tracé, mais cette fois, si des stages à la demi-finale tout s’est déroulé sur le circuit Club de Magny-Cours, la finale se tiendra, elle, sur le circuit F1. Le grand circuit. C’est une vraie originalité et un sacré défi.”

Les finalistes auront donc une journée pour découvrir la piste F1 de Magny-Cours et se préparer au mieux pour la Finale. “Si la météo le permet, on organisera une finale “blanche'” en fin de journée, pour les mettre en condition,” espère Lemarié. “Cela déciderait aussi de l’ordre de départ le lendemain, pour la finale.”

  • La finale / 12 novembre

C’est le grand jour de la finale de FEED Racing. Le vainqueur se verra offrir une saison en F4 anglaise au sein de la prestigieuse écurie Carlin.

  1. 9h30 : Accueil du Jury et des journalistes.
  2. 10h : Conférence de presse et présentation des 6 finalistes.
  3. 10h30 : début de la finale.
  4. 12h30 : fin de la finale.
  5. 13h : remise des prix et déclaration du vainqueur.
  6. 13h30 : déjeuner.

La finale se déroulera lors d’une série unique de 7 tours, et en pneus neufs. La moyenne des 3 meilleurs tours de la série désignera le vainqueur 2019 de FEED Racing. “Si la vitesse pure est évidemment primordiale,” précise Patrick Lemarié, “la constance l’est aussi. Il faut être capable d’aller vite sur au moins trois tours. C’est la base! Après, il y a un Jury qui prendra sa décision en fonction des circonstances. Mais si par exemple, un pilote réalise le meilleur temps, mais derrière sort de la piste ou réussit deux mauvais chronos, il ne sera pas sacré. C’est clair!”

Réponse donc le 12 novembre pour savoir qui remportera le premier FEED Racing et une saison en F4 anglaise en 2020 au sein du team Carlin.

Si un pilote réalise le meilleur temps, mais derrière se sort ou réussit deux mauvais chronos, il ne sera pas sacré.” Patrick Lemarié

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois − trois =

Scroll to top