fbpx

FEED Racing et l’aventure « épique » de Simon Pilate

Demi-finaliste du Volant FEED Racing en 2019, le Belge Simon Pilate a pu saisir une belle opportunité : celle de piloter en Euro NASCAR en 2020.

« Un jour, j’ai aperçu un post FEED Racing sur Facebook, et j’y ai tout de suite vu la chance que j’attendais depuis si longtemps. » Simon Pilate, jeune Belge de 17 ans, a toujours été passionné de sport automobile. Son grand-père avait couru quelques rallyes en Afrique, sa famille aime les voitures, et Simon rêve ainsi de devenir pilote. À ses 10 ans, il se lance dans le karting, au sein de Kart In Pro, avec notamment un titre de champion régional PACAC (Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse). Mais au bout de deux ans, il arrête la compétition, sans jamais renoncer à son rêve. Un jour, c’est sûr, il aura une chance.

Simon s’inscrit, début 2019, au premier Volant FEED Racing et se présente aux stages à Magny-Cours. « J’étais stressé, car non seulement je n’avais jamais piloté une monoplace, mais en plus, je n’avais plus tenu un volant entre mes mains depuis 7 ans…J’ai beaucoup appris au fil des stages. Entre le kart et une monoplace, il y a des grosses différences, mais cette transition est facilitée par le temps que l’on a en piste et les conseils que l’on reçoit. »

Pendant 5 jours, Simon apprend, progresse et se qualifie pour les ¼ de finale. « Je ne savais pas à quoi m’attendre, surtout face à des pilotes comme Kremers, très expérimentés en karting. J’ai fait de mon mieux à chaque fois, et cela est passé. » En ¼ de finale, il se qualifie pour les ½ finales. Son parcours s’arrêtera ici.

 

“Une expérience inoubliable.”

 

« Je n’ai pas de regrets. C’est une super école. On apprend les bases, grâce à une approche vraiment pédagogique et la disponibilité de Jacques Villeneuve, Patrick Lemarié et des instructeurs. Que de tels pilotes s’investissent autant pour des jeunes, c’est vraiment formidable. Une expérience inoubliable. »

Et cela ne s’arrête pas là. Depuis, une autre surprise s’est présentée à lui. « Cet hiver, j’ai entendu parler d’une opportunité en Euro NASCAR, pour partager une voiture avec Patrick Lemarié. J’ai sauté sur l’occasion. Je veux toujours devenir pilote professionnel. C’est un objectif difficile à atteindre, je le sais, mais je continue d’y croire. »

Simon Pilate a déjà découvert sa nouvelle monture, un monstre à V8 de 400 chevaux. « Cette voiture est dure à conduire. Elle est féroce. Mais quel plaisir de me retrouver là. C’est vraiment une aventure épique ! »

1 Comment

  1. jean-marc dederen11 avril 2020

    Hello Feed Racing,

    Encore un peu de patience et les choses reprendront leur cours normal.
    Merci à Patrick et Jacques et l’ensemble du team qui soutiennent Simon pour la suite de cette aventure épique !
    A bientôt sur les vrais circuits !

    Jean-Marc

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 15 =

Scroll to top